Portraits Women in Paddock

VANINA ICKX, femme et pilote

Fille de…, fils de…, c’est toujours très difficile pour elles et eux de se faire un prénom. Vanina Icks, fille de Jacky (palmarès exceptionnel : vainqueur de 8 grands prix de Formule 1 entre 1968 et 1972, 6 fois vainqueur des 24 heures du Mans, vainqueur du Paris-Dakar en 1983), a du batailler ferme pour se faire une place dans le milieu de la course automobile.

Aujourd’hui, à 43 ans, notre belle belge continue de rouler sur les plus beaux circuits du monde. Nous l’avons rencontrée lors du grand prix de F 1 historique à Monaco, en mai dernier. Vanina a eu l’opportunité de conduire une ancienne Porsche F2 718/2 de 1960.
V.I. : Un environnement exceptionnel, magique. Piloter à Monaco est un très beau privilège et le plus beau cadeau que Chopard ait pu me faire.
C’est l’un des meilleurs moments de ma carrière, c’est une folie de rouler sur ce circuit prestigieux. Difficile de se concentrer durant ces sessions de
quinze minutes : je profite à fond de chaque seconde sur la piste. Je repense en roulant à tous ces grands pilotes qui ont couru ici. Je ne m’attendais pas à une aussi belle mécanique, cette voiture a quatre vitesses longues, elle est très légère et très maniable, bref… moment vraiment exceptionnel ! C’est plaisant de retrouver et de piloter une voiture avec le “vrai“ moteur d’autrefois, et de pouvoir le partager avec mon père.


Le challenge se poursuit :


Vanina vient de participer à la célèbre course américaine, la “Pikes Peak“, au volant de la Gillet Vertigo pour cette prestigieuse montée dans le Colorado. Cette voiture unique, d’une valeur de 450 000€, créée par Tony Gillet, constructeur automobile belge, composée de fibres de lin est une première mondiale. C’est un bolide de 380 chevaux poussé par un moteur Volkswagen 2 litres TSI. Le tracé de 19,93 km, les 156 virages, l’arrivée à 2865 mètres d’altitude en font une course d’une difficulté exceptionnelle.
Vanina termine 6ème de sa classe, expérience inoubliable pour cette course “dans les nuages“. Rappelons qu’avant de faire “Pikes Peak“, Vanina avait fait de nombreuses sessions sur simulateur pour se préparer au mieux à cette compétition mythique.

Côté vie privée

Vanina est maman d’un petit garçon de 5 ans. Elle se consacre énormément à sa famille et s’occupe également de l’aéroport de Namur avec son mari. Une vie de famille qu’elle souhaite désormais privilégier au maximum, tout en gardant un peu de temps pour courir sur des circuits, notamment aux 25 heures de Spa, en FunCup, compétition ouverte à tous, donc avec plaisir et retrouvailles à la clé. En résumé, Vanina est une femme qui, sans se
vanter de ses succès de pilote, est restée simple, proche de sa famille. Elle continue à maîtriser une vie a 200 à l’heure et participe également au conseil d’administration du RACB (Royal Automobile Club Belgium).


Après avoir été,

l’une des seules femmes en Belgique à accéder à un haut niveau dans le sport automobile (7 participations aux 24 heures du Mans), elle se consacre à la promotion des femmes dans la course automobile. Grâce à son palmarès et à son expérience, elle a su montrer qu’une femme pouvait atteindre de hauts niveaux au volant de puissants bolides,
sur les plus beaux circuits du monde comme Le Mans, Monza… La course automobile nécessite des conditions physiques et mentales maximales.
Vanina fait tout pour les entretenir. Elle aime rouler vite et dépasser ses limites. Vanina a toujours été bien accueillie en tant que femme pilote. Inspirée par les femmes aux USA, Vanina espère un jour voir des équipages dans les plus hautes sphères des championnats.

Une fille proche de son père

Le sport automobile, chez les Ickx, est une grande et merveilleuse histoire de famille. Comme Margot Lafitte, Vanina est issue d’une famille du sport
automobile. En effet, tout comme Jacques Laffite, Jacky Ickx est un ancien pilote de F1 et des 24 heures du Mans, qui a su transmettre sa passion à sa famille, notamment à sa fille Vanina. Présente sur les courses de son père, elle a appris ce sport petit a petit, et a su trouver sa place en faisant ses preuves. La complicité entre le père et la fille perdure chez les Ickx, comme nous avons pu le voir à Monaco. Le sport automobile, c’est sacré chez eux.
Accompagnée, suivie et soutenue par son père, Vanina a pu évoluer sereinement dans ce sport et suivre les traces de celui-ci. Les Ickx ont une “réunion de famille annuelle“ : les 25 heures de Spa, où, chaque année, ils se retrouvent sur ce magnifique circuit de SPA FRANCORCHAMPS pour courir ensemble.

Margot Lafitte et Vanina Ickx,

sont deux femmes aux parcours similaire. Amies et passionnées d’automobile, elles ont su prouver que leurs places dans ce sport était amplement méritée. Avoir un nom au départ, c’est facile. Y rajouter un prénom est plus d’autant plus difficile. Margot et Vanina ont su le faire.

By Marianne Alais


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *