Autos

Porsche Taycan turbo S : La voiture émotion

Un soir, en mars 2011, sur le coin d’une table d’un bistrot parisien, naissait l’idée de la Formule E, c’est à dire une course de Formule 1, 100% électrique. 3 ans plus tard, la première épreuve a lieu à Pékin. Le pas à franchir pour une voiture sportive électrique grand public n’était pas grand à franchir, et c’est Porsche, fort de ses 70 ans d’expérience, qui le fait le premier.

Sous les yeux éberlués de la presse auto, Porsche avait présenté au salon international de l’automobile de Genève en 2018 un concept-car électrique : Mission E Cross Turismo qui allait devenir la Taycan, version grand public.

Les premiers véhicules ont été livrés en mars 2020.

L’héritage Porsche

Depuis 2010, La marque s’est lancée dans l’électrification de ses moteurs en commercialisant un Cayenne hybride, puis en 2013 la Panamera hybride, puis une 918 Spider, qui était la première GT (Grand Tourisme) hybride rechargeable et qui peut rouler jusqu’à 135 KM/h en 100% éléctrique. En 2020, 8 de leurs modèles sont électrifiés, aucun moteur diesel. Une belle façon d’avancer dans le futur.

Une bien jolie robe

Comparé aux gros Cayenne que nous voyons rouler aux 4 coins des villes et des campagnes, prêts à franchir les sommets de nos montagnes, le Taycan semble minuscule. Mais il a une vraie gueule de sportive, sexy à souhait. Des lignes fines et arrondies que l’on apprécie surtout de profil et qui nous laissent imaginer le flux du vent glissant le long de la carrosserie, comme les plis d’une robe légère. Les poignées sont “affleurantes“ et se déploient automatiquement, le toit peut être en verre pour une sensation de flotter dans l’espace. Posée à ras du sol, elle a pour vocation d’être le véhicule électrique le plus sportif. Pas de doute, c’est l’essence même d’une Porsche.

De la place dans une sportive ?

Le constructeur allemand a placé ses batteries dans le plancher. Conséquences : une voiture collée à la route bien sûr, avec un centre de gravité très bas, mais surtout dégageant ainsi de l’espace de rangement dans les 2 coffres avant et arrière, de la place pour les bagages. Petit rappel pour les non-initiées : sur une Porsche le moteur est en général à l’arrière, c’est donc sous le capot avant que se trouve le coffre de rangement… Cerise sur le gâteau : Taycan est une quatre places, avec des sièges arrière rabattables (pour celles qui veulent déménager en Porsche). J’aurais adoré que ma mère m’amène à l’école dans un Taycan ! J’imagine les yeux des copines de l’époque …

Conduite : le plaisir des sens

C’est donc la première sportive 100% électrique avec une autonomie de 400km. La version Turbo S que nous avons essayée développe 761 ch avec deux moteurs synchrones, et atteint le 100hm/h en 2,8 secondes, … en silence. Je vous promets que, même sans être amateur de voiture, l’effet est surprenant et la sensation inoubliable.

Mais où est le bruit Porsche ?

Une Porsche est généralement reconnaissable à son bruit, une voiture électrique non !

Mais une option, Porsche Electric Sport Sound, vous transporte dans une ambiance acoustique sportive, et permet d’être aussi entendu de l’extérieur. Les puristes peuvent donc être rassurés.

 L’identité Porsche au volant

C’est donc en conduite que l’on vit l’émotion Porsche. Son centre de gravité très bas pose tout le poids au ras de la route, lui conférant une agilité surprenante, même à vive allure où elle excelle. Autre particularité : les voitures électriques récupèrent de l’énergie au freinage. Pas Taycan qui conserve la puissance nécessaire pour un freinage classique. Et, ce n’est qu’en manœuvrant une commande spéciale que le système se met en récupération d’énergie.

Quant à la puissance d’accélération, elle vous permet d’atteindre des vitesses indécentes en même temps que vous y pensez ! Poussée d’adrénaline garantie.

Et, la première fois que vous démarrerez en utilisant le Launch Control (cela consiste à accélérer à fond en gardant la pédale de frein enfoncée que vous lâchez au dernier moment d’un seul coup), vous n’aurez qu’une envie : recommencer ! Evidement, on ne peut faire ça que sur circuit ou si vous disposez d’une piste d’avion dans votre jardin. Si j’avais une voiture comme ça au quotidien, il me faudrait prendre un abonnement pour repasser mon permis de conduire tous les 6 mois!

Confort et technologie : le nec plus ultra

Côté confort, vous êtes dans une Porsche moderne : cuir haut de gamme, sièges épousant le volume du corps avec réglage électrique pour profiter des 14 positions (ou 18 en option et de série sur Turbo S). Système de climatisation innovant (Advanced Climate Control), grand écran présentant tous les menus gestionnaires de l’habitacle. La très grande console centrale affiche la carte du GPS, les réglages de conduite et le contrôle du chargement de la batterie. Volant sport multifonction couplé avec le Pack Sport Chrono (en série sur notre version Turbo S) éclairage d’ambiance dont la couleur et l’intensité se règlent à votre guise.

Plus de boutons mais des écrans tactiles et intuitifs pour un intérieur épuré tourné vers le futur.

Les aides à la conduite sont nombreuses, l’idéal étant de rouler avec le GPS de la voiture pour en profiter au maximum. L’autonomie est ainsi contrôlée et gérée en permanence, ce qui permet lors d’un grand trajet de prévoir des arrêts à des bornes rapides CCS, qui chargent 80% des batteries en seulement 20 minutes : juste le temps de la pause pipi/café et de téléphoner à son amoureux pour le faire baver d’envie…

La question qui fâche ? le prix

Pour la Turbo S : à partir de 189 152 €, la Turbo : à partir de 155 000  et la Taycan 4 S : à partir de 108 632 €

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *