Autos

Kia dit bye-bye au diesel, et bonjour à la micro-hybridation !

Une ballade en Pays Bordelais, au milieu des vignes, pour dire bye-bye au diesel, quelle bonne idée !

Nous nous sommes régalées : nous avons fait du tourisme, dégusté de bons vins, admiré le Cos d’Estournel, nouvelle propriété de Michel Reybier, propriétaire des hôtels La Réserve. Nous avons baissé les voiles pour saluer le duc d’Épernon en passant devant son château de Beychevelle (d’où l’origine du nom), dormi dans un hôtel fantastique, le Grand Hôtel de Bordeaux, construit en 1789 pendant la révolution française (ça ne s’invente pas !), pour nous réveiller au matin devant la magnifique place de la Comédie, et tout ça en profitant d’une partie de la gamme Kia, en phase de transformation écologique.

Après avoir hybridé la famille Ceed, c’est au tour des Picanto, Rio et Stonic, les 3 modèles les plus importants de la marque coréenne, de suivre le mouvement.

Mais sur ces véhicules, il s’agit de micro-hybridation. Le système est simple : une batterie de 48V est située sous le plancher du coffre, alimentant un alterno-démarreur de 12 kW qui prend en charge le démarrage, aide le moteur thermique lors des phases d’accélération et offre un mode  “roue-libre “. Résultats : Kia annonce une baisse du CO2 de 6% et de la consommation de 10% par rapport à un moteur thermique classique.

Profitant de la mise en place de cette nouvelle technologie, quelques modifications et restylages sont apportés.

Picanto

C’est la Picanto, la petite citadine à 5 places qui a largement trouvé sa place en à peine 3 ans d’existence, qui profite le plus de cet exercice.

“Plus coquette“ pour reprendre le terme d’un collègue journaliste, c’est vrai qu’elle est assurément encore plus féminine et plus moderne. Elle a une jolie bouille avec sa nouvelle calandre redessinée et plus aboutie. Les optiques aussi ont été redessinés et sont désormais pourvus de feux à LED.

L’ambiance de l’habitacle, c’est vous qui la choisissez en ajoutant des packs de finition. Inserts noir ou chrome, à moins que vous ne préfériez la version GT Line aux inserts rouges er renforts de siège rouge également. Un grand écran tactile dit “flottant“ pour la navigation vient prendre place sur le tableau de bord, et offre la compatibilité de l’Apple Car-play et Androïd de série dès le premier niveau de finition, et la possibilité d’utiliser 2 téléphones portables en même temps !

Côté moteur: la micro-hybridation de Picanto permet donc de faire des économies de carburant, de réduire les émissions de CO2 et surtout de profiter d’un malus nul.

Bourrée de technologies embarquées, tel que le maintien dans la voie, la détection d’angle mort et des piétons (indispensable maintenant en ville),  l’aide au freinage d’urgence et même la détection du traffic à l’arrière, elle se place plutôt avantageusement sur le marché face à ses concurrentes.

Si nous avons aimé Picanto, c’est assurément que cette petite citadine offre beaucoup d’atouts : confort, maniabilité, esthétique sobre mais chic. La petite motorisation que nous avons essayée embarque 65 cv. Ce n’est pas une grande cavalerie, mais suffit pour une utilisation quotidienne en ville. Sa robe gris-violet rehaussée d’inserts rouge lui donne un côté chic qui n’a pas laissé indifférente la rédaction des filles d’AutomoBelle !

Si elle n’existe pas en boite automatique, une boîte manuelle robotisée va bientôt l’équiper. Késako me direz-vous ? C’est une boîte pour les filles qui passent la journée à conduire en ville! Plus de pédale d’embrayage et on passe les vitesses au volant avec les mains comme les pilotes de course! Ca va être le pied, on a hâte de l’essayer.

Son prix démarre à 11 690€

Rio

Rio est une petite Berline de taille parfaite pour une famille. Le restylage n’est pas aussi flagrant que sur Picanto, car déjà, elle conserve sa calandre dite “nez de tigre“. Les changements sont plutôt au niveau des pare-chocs et des feux pourvus désormais de LED également, et deux nouveaux coloris, un bleu et un gris.

Dans l’habitacle, un tableau de bord façon carbone lui confère un peu de classe, et l’écran tactile s’agrandit. Ce qui fait sa force, en revanche, c’est le plein de technologies embarquées et d’aides à la conduite : détecteur de collision frontale, détecteur d’angle-mort et de piétons, maintien dans la voie et régulateur de vitesse auto-adaptatif. Et, vue pour la première fois par la rédaction : si vous n’avez pas fait attention que les voitures redémarrent devant vous, une fonction vous le signale. On ne peut même plus dormir tranquillement au volant ! Sur la route, on a donc été tentées de le lâcher pour voir quel était le degré d’autonomie de la voiture. Bluffant !

Son prix démarre à 14 980€

Stonic

 

Quant à Stonic, le petit SUV de la marque sorti il y a seulement 3 ans aussi, il essaye de trouver sa place au milieu de la jungle de ces véhicules, moitié tout-terrain, moitié citadins, que tout le monde veut. Alors, forcement, un petit restylage à l’occasion de sa nouvelle motorisation micro-hybride, ne lui fait pas de mal, histoire de lui donner un petit coup de modernité, en l’équipant comme ses copains d’optiques full LED et en rajoutant de nouveaux coloris au catalogue. Ce qui vous permettra de choisir des carrosserie bi-ton. C’est d‘ailleurs plus de 30% des achats en Europe.

Lui aussi bénéficie du nouveau grand écran tactile avec un système de navigation connecté.

Au moment de notre essai, nous avons été agréablement surprises par la boîte manuelle très précise et un moteur en mode sport qu’on a adoré!

Son prix démarre à 20 290€

Observation : à l’heure où les constructeurs profitent de chaque restylage pour grossir leurs modèles, Kia choisit de leur conserver les mêmes dimensions, les mêmes prix et toujours sa garantie 7 ans.

C’est, au vu des chiffres de ventes, des raisons qui permettent au constructeur coréen de bien tenir la route en ces temps si difficiles.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *