Autos,  J'ai testé pour vous

En ville, mon ami c’est l’Ami !

Si vous avez 20 ou 30 ans, vous ne connaissez certainement pas la Citroën Ami 6, voiture populaire des années 60! Si vous avez plus de 40 ou 50 ans et que vous l’avez connue, ne cherchez pas de ressemblance: il n’y en a pas !

Mais la nouvelle Ami de Citroën, il faut bien l’avouer, est complètement irrésistible !

 

Dans quel sens la regarde t’on ?

Une bouille carrée à l’avant comme à l’arrière : c’est normal, c’est la même chose, avec juste la couleur des phares qui changent. Et, pour casser le cube, les angles sont tout en arrondis, et, d’ailleurs, tout est arrondi dans l’Ami!

Autre particularité qui n’est pas des moindres : chaque pièce est en matière plastique et celles qui sont en double sont symétriques. Par exemple, les 2 portières sont fabriquées en double avec charnières et poignée du même côté, donc la portière avant gauche s’ouvre de l’avant vers l’arrière, façon première Dedeuche, et, l’avant droite, d’arrière vers l’avant. Amusant. C’est ainsi que Citroën économise sur la fabrication et peut diminuer le prix de vente.

La 2CV surnommée la “Dedeuche“ avec ouverture antagoniste de ses portes

Une “key-car“ française

Avec des dimensions dignes d’une “key-car“, ces minuscules voitures japonaises des années 1970, dont les dimensions maximum ne devaient pas dépasser 3,67 m de long, 1,47 de large et 2m de haut. Chez nous, c’est Twingo, Smart, au budget un peu élevé, ou bien Jimny, le petit 4×4 de Suzuki, qui ont fait la révolution avec leurs dimensions. Notre Ami, elle, mesure 2,41 de long, 1,39 de large et 1,52 de haut. Une vraie Key-car.

Opération marketing réussie !

Pour son lancement, Citroën a demandé à 20 artistes parisiens de réaliser un covering représentant leur arrondissement. Un résultat inédit et surprenant que parisiens et touristes ont adoré, photographié et partagé. Bien vu(es) !

Et si Citroën en vendait ?

Pour ce faire, Citroën a eu une bonne idée : faire un partenariat avec

Fnac/Darty, premier distributeur de locomotion électrique, et vendre ainsi son Ami directement aux plus jeunes. Bien vu, et, en cas de nouveau confinement, vous pourrez l’acheter sur internet, avec livraison à domicile.

Grise, elle est vendue dans une boîte en carton. Vous achetez votre personnalisation en même temps : bleu ciel, kaki ou orange, puis vous la montez vous même. Ces différentes couleurs sont applicables aussi bien à l’extérieur (jantes, charnières de portes, etc.) que dans l’habitacle : vide-poches cloisonnés sur le tableau de bord, support pour Smartphone, crochet (intelligent) pour suspendre un sac à main, filets dans les portières. Etc.

Elle existe aussi en version course avec décor et becquet, et version baroudeur, avec barres de toit, pour jungle urbaine.

Sa surface vitrée est méga importante : on a l’impression de faire du tourisme. Imaginez-vous dans un bus à étage ! C’est pareil, mais … en plus petit !

Allez, embarquons !

Bon, puisque l’on est enfin dedans, on y reste. Passée la première sensation des assises un peu dures, on s’amuse de la disposition: le siège passager est décalé de 20 bons centimètres vers l’arrière par rapport à celui du conducteur, permettant ainsi à chacun d’avoir ses aises au niveau des épaules. Un grand espace de rangement est disponible devant les jambes du passager, où même une valise-cabine peut prendre place.

Contact !

Si! J’ai mis le contact ! Vous ne l’entendez pas? Ah, bien non, puisque c’est une 100% électrique. Électrique pour faire plaisir à Madame Hidalgo, à notre porte-monnaie et à la planète. Elle se recharge sur une prise domestique 220v en 3 h pour 75 km d’autonomie (vous ne les ferez, en général, pas dans votre journée).

Une conduite silencieuse, fluide et agréable, un rayon de braquage à faire pâlir n’importe quel as de la manœuvre : 7,2 m. Imaginez : vous faites demi-tour dans une rue et hop, ni vue, ni connue, vous repartez dans l’autre sens ! Moi je me suis retrouvée à 90° dans les embouteillages parisiens : intéressant ! Et je ne vous raconte pas la tête des autres conducteurs : vidéo-gag en direct!

Comme toute voiture électrique, elle doit avoir du couple. Bon, là, il est bien caché car je ne l’ai pas trouvé ! Pas d’airbag ni d’ABS : c’est un quadricycle.

En ville, mon ami c’est l’Ami!

Maintenant, il faut que je vous explique pourquoi j’ai intitulé mon article : En ville, mon ami c’est l’Ami! Elle roule en vitesse de pointe à 40km/h. Elle m’a fait penser à mon vélo électrique : j’ai beau pédaler de toutes mes forces, bridé à 27,9 km/h je ne peux pas aller plus vite. Là, c’est pareil : pied au plancher, vous pouvez la secouer dans tous les sens, 40, c’est 40 !

Et puis, ça tombe bien puisque le gouvernement veut faire passer la limitation de vitesse à 30km/h en ville. Du coup on risque quand même le PV, mais pas son permis : elle se conduit sans permis (avec juste un brevet de Sécurité Routière) et dès 14 ans en France ou 16 ans dans d’autres pays d’Europe. Ceux qui vont faire la gueule ? Les fabricants de scooters !

Question qui fâche (en principe) :

Les prix : dès 19,90€ /mois en mettant 2641 € d’apport, ou 100€ seulement au départ avec un loyer de 78 €

Si vous préférez en faire l’acquisition, il vous en coutera entre 6000 et 7360€ et une assurance souvent moins chère qu’un scooter. Et, dans certaines villes, le parking est gratuit (pour le moment) !

PSA la propose également en auto-partage avec une souscription de 9,90€/mois et 0,26€ la minute.

Le boîtier de connectivité DAT@AMI est compris, il vous permettra de connecter votre AMI à votre Smartphone, et d’accéder aux services pour l’entretien ou préparer un trajet.

L’Ami va être aussi votre ami !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *