Motos

BMW R Nine T Urban GS, belle et rebelle

Inspirée des R80GS et R100GS victorieuses au Dakar, cette belle Nine T racée arbore fièrement son concept Lac Rose, du nom du célèbre lac sénégalais où se terminait le Paris-Dakar, en Afrique.

C’est avec joie que j’ai donc pris rendez-vous à la concession BMW Moto Loft à Gennevilliers pour essayer cette jolie moto. En route pour cette rencontre avec la Nine T Urban G/S avec un regard féminin.

Du haut de mes 1,77m, j’avais hâte d’essayer cette position assez haute et facile pour moi, très différente de celles plus Café Racer de mes habitudes quotidiennes.

Présentation au féminin

A peine à cheval sur ce nouveau destrier, aux couleurs très seyantes, si l’on considère que la couleur orange est ma couleur préférée, et que la selle rappelle évidemment les couleurs de la BMW du Dakar, je suis agréablement surprise. Dès que je tourne la clé de contact pour écouter le moteur, je suis secouée par un vrombissement et une sonorité qui me rappelle les échappements modifiés sur mes autres machines! On a le droit de faire du bruit comme ça encore de nos jours, de façon homologuée ? Et bien oui, à ma grande satisfaction.

Caractéristiques moteur

Je découvre sur l’autoroute le flat-twin plein de couple, facile à exploiter avec une agréable accélération coupleuse. Les freins avec étriers Brembo permettent de ralentir la moto sans se faire peur et le principe de la transmission secondaire par arbre à cardan nous rappelle que ce détail, pas des moindres, fait que nous n’avons pas à graisser la chaine!

Côté confort 

Idéale pour faire de la route, le guidon est large et la largeur de la selle à l ‘entrejambe me correspond tout à fait. A voir avec d’autres gabarits puisque mes 1m77 s’accommodent parfaitement de cette hauteur de selle à 850 mm. Ce n’est peut être pas le cas pour toutes les motardes qui peuvent demander une selle surbaissée. Quant au saute-vent autour du phare rond, il permet quand même de dévier le flux d’air.

Un design agréable

Cette jolie selle orange et les couleurs un peu vintage tout droit sorties du Dakar d’antan font leur effet au feu rouge. Les amateurs de belles machines y vont de leurs compliments sur cette allure féminine sur une moto racée et jolie. Pendant un moment je me serai crue dans les traces d’Hubert Auriol en 1981 ! Les roues à rayon et les tétines y sont pour beaucoup. Il serait d’ailleurs peut être judicieux d’essayer à nouveau cette belle machine sans les tétines qui vibrent sur le bitume

Peu de rangement

Sous la selle il y a peu de place, alors comme toute bonne aventurière ou “routarde“, il faudra penser à rajouter les accessoires de voyage, sacoches ou autres.

Balades au féminin

Histoire d’essayer cette nouvelle monture, nous décidons avec les copines de partir en forêt. On est toutes éprises de sensations, de partage, de bon air pur, alors rendez-vous en région parisienne pour s’amuser un peu. Myriam, Elodie et moi partons tester les sentiers battus, chacune sur notre monture : pick-up, cheval ou moto. 

Idéale Urban G/S

La moto prend ses marques et tout son sens dans les chemins boueux, sablonneux, dans les bois. Les pneus à tétines prennent évidemment plus de plaisir que sur le bitume. Le garde-boue à l’avant prend aussi tout son sens dans le style off-road.

Elle pèse son poids !

Demi-tour dans les bois pour rejoindre les filles et là, malgré mes grandes jambes, la moto se fait plus lourde. On imagine cette beauté racée s’amuser sur les chemins de terre mais la boue rend les choses moins faciles ce jour là… Qu’à cela ne tienne, j’arriverai à reprendre le chemin sans tomber malgré ce demi tour hasardeux ! Elle pèse quand même 221 kilos …

Un trail Urbain

Même avec sa fourche avant à soufflets et ses pneus à tétine, la Urban Nine T porte bien son nom. C’est un trail urbain, et c’est un 1200. Pour nos gabarits et nos biceps de filles, sans discrimination et sans jugement porté, on peut s’aventurer dans des espaces sauvages mais jusqu’à un certain point… La belle pèse un certain poids si on sent qu’elle nous échappe..

Un peu de technique

C’est ce qu’on appelle un triangle ergonomique, ce qui assure (dixit la marque) une confiance et une agilité sur la route comme en off-road. Le guidon est légèrement relevé, les repose-pieds à l’arrière sont plus profonds et plus larges, c’est pourquoi j’ai essayé la position debout. On aura pu noter aussi la selle assez longue et façon cuir, imperméable, ce qui tombait bien en cette journée pluvieuse de début de printemps !

Une idée pour les plus petites

Grâce à une selle plus basse, disponible en option, la R Nine T Urban G/S garantit une bonne stabilité aux pilotes de toutes les tailles. C’est justement ce que nous essayons de dire aux constructeurs : penser aux plus petits gabarits féminins qui ont envie de se faire plaisir avec une belle machine racée comme celle-ci, mais qui ne touchent pas les pieds par terre !

Coluche : “Mon père disait toujours, dans la vie y’a pas de grand, y’a pas de petit. La bonne longueur pour les jambes, c’est quand les pieds touchent par terre“! Phrase particulièrement célèbre et qui devrait nourrir tous les constructeurs qui visent à aider et à écouter la gent féminine qui souhaite vibrer sur les mêmes machines que leurs homologues masculins !

Capacité 

17 L 

  • Le ronronnement marqué
  •  look
  • répartition du poids 
  • Enclencher la première délicate et courte 

A partir de 

13 850  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *