Les conseils de la rédac Motos

Etre en forme pour un long trajet à moto

Vous devez faire plus de 4, 5, 600 kilomètres. Votre monture est fin prête : pression des pneus, équilibrage des roues, plein fait, sacoches et top case bien arrimés, alors, en route!

Mais avant, quelques rappels : 

On prend froid à partir des extrémités : mains et pieds. D’où l’importance des gants, sous-gants, collants, chaussettes et bottes. L’hiver, on apprécie les poignées chauffantes ! Mais la région du corps la plus sollicitée par les longs trajets, surtout chez nous les filles, au cou plus fragile, et… 

… la charnière cervico-thoracique : 

C’est la transition entre la colonne cervicale, squelette du cou, et la colonne thoracique, squelette du dos. Au niveau de ce changement de courbure émergent de la colonne des racines nerveuses commandant les muscles de la main chargés d’écarter et de rapprocher les doigts. 

Pour des trajectoires optimales, il faut regarder la route le plus loin possible devant soi, ce qui impose peu de mobilité au cou. D’autre part, les turbulences du déplacement d’air, surtout s’il y a du vent, contraignent les muscles de cette région à un état de contraction permanente, qui peut vite devenir douloureux, et comprimer ces fameux nerfs. Conséquences: fourmis dans les mains, diminution de force dans les doigts, pouvant aller jusqu’à la paralysie durant plusieurs jours ! 

En prévention, première précaution indispensable : 

L’écharpe, ou le tour de cou en polaire pour protéger des courants d’air passant sous le casque. Ensuite, tout en roulant, rentrez de temps en temps le menton pour redresser la courbure cervicale, en soufflant au maximum pour décomprimer cette charnière. 

A l’arrêt, pour prendre une pause ou refaire le plein, gardez votre casque et laissez tomber la tête en avant, en restant décontractée au moins dix secondes, toujours en expirant bien à fond. Même chose ensuite en laissant tomber la tête décontractée sur le côté. Le tout plusieurs fois. Surtout pas de mouvement en extension (tête en arrière). 

Puis, une fois le casque enlevé, mettez vos deux mains, doigts croisés, derrière le cou, et passez vos deux pouces en avant des muscles trapèzes. Rentrez le menton, poussez la tête en avant avec vos mains, tout en tirant les muscles trapèzes en arrière avec les pouces, le tout en expirant. Terminez par quelques mouvements de rotation à gauche et à droite, en tournant votre regard à fond du même côté, et vous voilà parée pour la prochaine étape! 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *