Motos

Classic 500 royal enfield

Une moto plein de charme, au style rétro, facile à conduire, pour une balade comme pour tous les jours ! Pas si classique que ça !

C’est une moto d’origine indienne qui avait bien mauvaise réputation, tant elle perdait de l’huile.

Aujourd’hui, elle est toujours fabriquée en Inde, mais plus de façon artisanale. Modernisée, la voilà de retour sur le marché français et international. Elle n’en garde pas moins son charme.

Si vous voulez une moto atypique, c’est celle-ci qu’il vous faut ! Je ne suis pas très rassurée : cela fait 18 ans que je n’ai pas conduit de moto. Je suis un peu comme une débutante. Et puis, tout le monde la regarde, les gens s’arrêtent et posent des questions. Il faut dire qu’elle a vraiment un joli look, un look à l’ancienne, un peu façon Harley, mais sans les chromes.

La jolie teinte crème est assorti à mon casque. J’adore : je ressemble à Keira Knightley, dans la pub pour Chanel ! Bon, d’accord, il me manque encore la combinaison intégrale, et j’ai juste quelques kilos en plus, mais j’y suis presque ! Et elle, elle ne sait pas se tenir sur une moto !

J’enfile mes gants et enfourche la bécane.

Assise, j’ai les pieds posés au sol, c’est rassurant. Je mets le contact, passe ma première, et je cale. Ça commence bien.

Je redémarre, repasse ma première et cette fois je roule. Il me faut quelques centaines de mètres pour gérer son poids,

ses passages de vitesses, son accélération. Les premiers ronds points ne sont pas évidents. J’emprunte l’autoroute sur quelques kilomètres, histoire de me positionner dessus.

Je ressens toute la moto dans tout mon corps. Le plus impressionnant, ce sont les vibrations dans les mains. Ce

n’est pas une moto de vitesse. D’ailleurs, je suis à 110hm/h, et n’ai pas envie d’aller plus vite. Je sors très vite de l’autoroute, direction Cassis.

L’entrée dans le petit village méditerranéen est un réel plaisir. Son bruit “pépère”, et ma position me rassure,

les petites rues pas toujours en bon état, ne sont pas un problème, les travaux d’hiver de la station non plus : elle passe partout, braque bien, se manoeuvre facilement, malgré ses 180 kg.

Balade dans Cassis, les têtes se tournent. Je m’arrête quelques instant devant la plage, et les gens s’arrêtent, la regardent. On n’en voit pas tous les jours non plus !

Il fait beau, il n’y a pas de vent, direction la route des crêtes. 

Une quinzaine de kilomètres de virages plus ou moins serrés, des montées et des descentes, des paysages beaux à couper le souffle. La moto se pilote avec une facilité déconcertante. On ne sent pas son poids, le passage des vitesses est facile et souple, le siège bien large est très confortable.

Arrêt photos obligatoire. Le ciel bien chargé donnent de superbes couleurs à la mer. La méditerranée est grise-argent. Un vrai décor de cinéma ! Reprendre la route est une joie, j’ai envie de rouler et de rouler encore. Je vais profiter de la Royal Enfield jusqu’à ce que le jour décline, un peu trop tôt à mon goût pendant ces journées hivernales.

Une moto de balade par excellence

Prix très raisonnable, look sympa, et qui ne

demande que peu d’entretien.

Une moto de filles quoi !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *