Autos Rêves d'AutomoBelle

Evoque Cabriolet by Land Rover

Quand on aime, on ne compte pas… (ses sous) !

Traverser Paris et se sentir seule au monde : c’est sans doute le rêve de
grand nombre de parisiennes ! Et bien, à bord de l’ Evoque Cabriolet, c’est un peu le rêve éveillé !

Alors que toutes les voitures autour de vous sont grises, noires, au mieux blanches, la vôtre est orange, un vrai orange : une boule de feu !

A bord de ces voitures tristes, les occupants ont la même teinte que les carrosseries, chauffage à fond, col roulé remonté jusqu’en au bout du menton. Vous : non ! Capote ouverte, sourire au lèvres, maquillage parfait (on vous regarde), vous pouvez vous engager dans tous les carrefours : on vous laisse passer. C’est vrai qu’un cabriolet ouvert en plein hiver fait tourner les têtes, et, comme vous n’avez pas froid à bord (ni aux yeux),
grâce au chauffage, vous auriez tort de ne pas rouler décapotée. Et la pluie ? On peut refermer la capote en roulant jusqu’à 50km/h en 18 secondes !
Alors, place de la Concorde, on s’offre plusieurs tours de l’Arc de Triomphe!

Un gros Contryman ?

Il faut dire que, dès sa sortie en 2011, ce gros SUV (ce n’était déjà plus un 4X4 comme sait si bien les faire Land Rover), ce gros SUV disais-je ne laissait pas indifférent, et suscitait bon nombre de critiques. Nous, les filles, nous devenions littéralement accros ! Il est gros : tant mieux ! Il est haut : on adore ! Ses lignes latérales semblent fuir, comme si le vent courrait sur la carrosserie : on dirait une grosse Mini Countryman ! Et le voilà en version cabriolet? C’est osé : on craque !

A bord, le confort est maximum.

L’intérieur est sobre et élégant, les finitions et les matériaux sont de belle
facture. Un écran digital pour une lecture des données. Des vide-poches
nombreux. La console centrale qui sépare les passagers avant est bardée de chromes. Le pare-brise remonte au dessus des têtes, parfait pour une
protection du vent. A l’arrière, le filet anti-remous placé derrière les arceaux, permet d’embarquer des passagers. En revanche, ces mêmes passagers seront moins à l’aise à cause du vent, si on roule à grande vitesse.

Evoque des ville et Evoque des champs

Dès que l’on démarre, on sent le poids de la voiture, même si en ville, le mastodonte se comporte très bien, manœuvrant facilement. On se sent très vite en toute sécurité. Le moteur puissant fait vite grimper la vitesse : à surveiller sur la lecture tête haute. Et, si le cœur vous en dit de partir barouder dans la campagne sur les chemins de traverse, malgré le poids de l’auto, la transmission intégrale vous sortira de toutes les embûches ! Pas
sûre que, pour s’amuser, votre amoureux ne veuille pas vous la chiper !

Mais alors, pas de défauts, me direz-vous ?

Si, quand même un peu ! A cause du poids, il ne faut pas s’attendre à avoir un super couple pour des démarrages rapides ou pour doubler. Pas grave ! Le coffre : malgré la taille de la bête, lorsque vous partirez en vacances, pas sûre que vous ne râliez pas à cause de son petit volume. De même, pas d’ouverture automatique du hayon, si pratique quand vous avez les bras chargés ! Et puis, principal défaut pour nous pauvres journalistes : le prix !
Très élevé, avec très peu de technologie embarquée en série. Tout est en option (quand l’option existe) et assez onéreux. Mais quand on aime, on ne compte pas.

Alors voiture de mecs ou voitures de filles ?

Essais par Laurence Mauléon – Bernier

  • ligne
  • confort
  • couleur
  • prix
  • Prixoption
  • peu d’option
  • coffre

5,7l.

données constructeur

à partir de 51600€

149 g/km 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *