RétromoBelle Rêves d'AutomoBelle

Maserati, un siècle que le trident fait parler de lui tel un Dieu de la Mythologie

C’est le trident de la Fontaine de Neptune de Bologne qui a inspiré le logo de Maserati.

En 1914, Alfieri Maserati crée La “Societa Anonima Officine Alfier Maserati“, atelier spécialisé dans la préparation sportive des moteurs Isotta-Fraschini.

La première Maserati apparaît en 1926, c’est la Tipo 26 (l’année de sa naissance). Sur la calandre, le logo, le célèbre trident de la statue de Neptune qui trône sur la place de Bologne. A la mort d’Alfieri, ses 3 frères, Bindo, Ettore et Ernesto,prennent le relais, mais, après des années de soucis
financiers, Gino Revere devient président de la société,en janvier 1936. Un an plus tard, les frères Maserati décident de céder leurs actions à la famille Orsi.

1939 : Maserati connaît un succès inattendu aux États- Unis. L’après guerre sera une période faste pour la marque.

1946 : voit l’arrivée de la première Maserati de route, “l’A6“, une berlinette
carrossée par Pinin Farina. Mais un an plus tard, Bindo, Ettore et Ernesto Maserati quittent l’entreprise pour fonder à Bologne, l’OSCA (Officine Specializzate Costruzione Automobili).

C’est le mythe “Fangio“ : en 1956, Maserati s’engage à fond dans le championnat du monde des constructeurs et Fangio pilote la nouvelle
250 F. C’est un triomphe : la célébrité de Maserati est lancée, mais, pour des raisons financières, le Trident doit quitter la compétition. Les ateliers
sortent ensuite la belle 3500 GT, première Maserati produite à grande échelle.

En 1959, naît l’une des GT les plus coûteuses : la 5000 GT carrossée par Touring et réalisée pour le shah d’Iran.

1963 est marqué par la naissance de la première Maserati quatre portes, la bien-nommée Quattroporte, et, en 1971, de la magnifique Bora, première Maserati de route à moteur central.

1968, Adolfo et Omer Orsi cèdent la majorité de leurs parts à Citroën,
mais, en mai 1975, Citroën annonce la liquidation de Maserati! La marque au Trident sera une nouvelle fois sauvée par les Pouvoirs Publics italiens et Alessandro de Tomaso, propriétaire de sa propre marque et des motos Guzzi et Benelli.

Aujourd’hui, Maserati fait partie du groupe Fiat. Ironie du destin : C’est à Maranello, dans les écuries du cheval cabré, son éternel rival Ferrari, que Maserati est installé depuis 1997, mais la marque célébrera son centenaire, à Modène, sa ville historique.


By Laurence Mauléon – Bernier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *