Les news de la rédac,  Portraits

Femme de l’année 2020

Clotilde Delbos, Directrice générale adjointe et Directrice financière du Groupe Renault

Clotilde Delbos, Directrice générale adjointe et Directrice financière du Groupe Renault, Présidente du conseil d’administration de RCI Banque, a été élue Femme de l’année 2020 par un jury de journalistes réunis par l’association Women and Vehicles in Europe (WAVE). Ce prix lui sera remis lors des 12es Rencontres annuelles, qui auront lieu en avril 2021.

 

L’élection de la Femme de l’année est organisée par l’association WAVE, qui réunit chaque année, depuis 2010, un jury de journalistes automobiles évoluant dans des médias très diversifiés : presse quotidienne nationale, spécialisée ou professionnelle, radios, sites web, agences de presse*… Chacun d’entre eux propose sa ou ses candidates, exposant ses motivations et débattant avec ses collègues. L’élection se fait alors en deux tours, sachant que la philosophie de ce prix est de mettre en lumière une personnalité au parcours déjà solide et qui joue un rôle majeur dans son entreprise. Une définition qui correspond particulièrement bien à Clotilde Delbos, dont la carrière exceptionnelle et le rôle déterminant joué dans l’histoire récente du Groupe Renault l’ont distinguée des autres candidates pour le titre de Femme de l’année 2020. Après de brillants débuts chez Price Waterhouse puis Péchiney et Constellium, cette diplômée de l’EM Lyon, née en 1967, intègre Renault en 2012 en tant que directrice performance et contrôle du Groupe. En mai 2014, Clotilde Delbos est nommée directrice Alliance, performance et contrôle, en complément de son poste de directrice performance et contrôle du Groupe Renault. Puis, deux ans plus tard, elle est nommée directrice financière du Groupe Renault et présidente du conseil d’administration de RCI Banque. Son ascension dans la hiérarchie se poursuit en avril 2019, lorsqu’elle se voit rattacher la direction du contrôle interne. Directrice générale de Renault SA par intérim entre octobre 2019 et juin 2020 – elle devient alors la deuxième femme à la tête d’un constructeur automobile majeur, avec Mary Barra (General Motors, Femme de l’année 2014) –, elle est aujourd’hui directrice générale adjointe et membre du comité exécutif du Groupe Renault. Le nouveau directeur général de Renault Luca de Meo, ayant souhaité réorganiser le groupe au Losange en quatre marques (et non plus en zones géographiques), c’est à Clotilde Delbos qu’il a par ailleurs confié la direction des « Nouvelles mobilités », business unit qui cohabitera désormais aux côtés de Renault, Dacia et Alpine. Les membres du jury ont voulu saluer ce parcours sans faute, mais aussi souligner le rôle déterminant de Clotilde Delbos entre 2019 et 2020, alors que l’actualité du Groupe Renault était particulièrement compliquée (gestion de l’affaire Carlos Ghosn, premières pertes enregistrées par le constructeur français depuis 2009, programme drastique de réduction de coûts, crise sanitaire…). Son credo : la rigueur et la R&D. « Elle a tenu le bateau aux moments les plus difficiles chez Renault », commente Catherine Leroy, directrice de la rédaction du Journal de l’Automobile. « Le jury de la Femme de l’année a voulu saluer la ténacité et le total dévouement de Clotilde Delbos à Renault », appuie Florence Lagarde, directrice de la rédaction d’Autoactu.com. Lors d’une visioconférence avec les membres du jury, à l’annonce de son élection, Clotilde Delbos a confirmé : « Pendant cette période particulière que nous avons traversée, JeanDominique Sénard et le conseil d’administration du Groupe Renault, m’ont fait confiance pour tenir ce rôle difficile. Ce n’était pas simple, mais non pas parce que j’étais une femme mais à cause de la situation très complexe ! Également, parmi les sujets qui me tiennent à cœur, j’ai relancé les sujets de la mixité – et pas uniquement celle hommesfemmes. Je suis persuadée que ce qui enrichit notre passionnante industrie automobile, ce sont différents points de vue. Quand on voit des équipes où il n’y a que des hommes, sortis de la même école et de la même nationalité… Alors qu’au contraire, avec des femmes, des formations différentes, un vécu social différent, ou encore des origines différentes, c’est là que vous enrichissez une équipe. C’est indispensable. »

(*) : Le Jury de la Femme de l’année 2020 était composé de : Bénédicte Alaniou (Le Parisien), Ali Hammami (indépendant), Florence Lagarde (Autoactu), Agnès Lasbarrères (Auto Plus), Alexandra Legendre (Ligue de Défense des Conducteurs), Alexandre Lenoir (indépendant), Catherine Leroy (Journal de l’Automobile), Jean-Rémy Macchia (Ouest France), Laurent Meillaud (indépendant), Nicolas Meunier (Challenges), Stéphane Meunier (L’Automobile Magazine).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *