Les news de la rédac

“Femme au volant, mort au tournant “

91 % des hommes pensent que c’est faux !

Les idées reçues sur le comportement des hommes et des femmes au volant sont nombreuses. Pour savoir si elles sont encore d’actualité, MMA a interrogé les Français et les Françaises sur leur conduite, mais également sur leur perception de celle de l’autre sexe au travers d’une étude exclusive menée en partenariat avec Europe 1. 

3 morts sur 4 sur les routes de France sont des hommes. Une statistique inchangée depuis 1955 et bien connue des femmes, qui sont plus de 80% à estimer que les hommes prennent des risques au volant. Au contraire, côté masculin, 9 Français sur 10 pensent que le dicton “Femme au volant, mort au tournant“ est faux. 

Les femmes plus prudentes que les hommes sur la route 

Interrogées sur leur niveau de conduite, les femmes se montrent plus sévères envers elles-mêmes que les hommes. Elles s’attribuent une note de 7,5/10 au volant alors que les hommes s’accordent 7,7. De même, seul 51% des femmes estiment avoir une très bonne conduite contre 65% des hommes. 

Elles se déclarent plus prudentes que les hommes, tandis que ces messieurs reconnaissent pour 73% d’entre eux avoir des comportements à risques tels que : conduire plus de 2 heures sans faire de pause et dépasser les limites de vitesse. 55% des hommes déclarent d’ailleurs avoir eu un accident en conduisant contre 37% des femmes. 

Etonnement, c’est sur l’incivilité que les comportements des hommes et des femmes sont les plus semblables puisque 49% des Français, hommes ou femmes, reconnaissent de temps à autre s’emporter ou insulter d’autres usagers. 

Les hommes sont rassurés par la conduite des femmes 

Ils estiment que les femmes ont un comportement quasi exemplaire au volant, qu’elles sont plus prudentes (87%), respectueuses du code de la route (82%) et courtoises (75%). De façon générale, seul 27% des hommes pensent qu’elles prennent des risques au volant. 

Il n’est donc pas surprenant que 83% des hommes se sentent en confiance lorsqu’ils sont passagers d’une femme. Toutefois, ils leur attribuent tout de même certains comportements à risques : 77% pensent qu’il arrive aux femmes de conduire sans kit main libre intégré, 76% de ne pas utiliser leur clignotant et 75% d’avoir une autre activité en conduisant (manger, boire, fumer, se maquiller). Difficile de les contredire ! 

Les femmes conscientes de la conduite à risque des hommes 

De leur côté, les femmes estiment que les hommes ont confiance en leur conduite (97%), maîtrisent les manoeuvres de stationnement (92%) et leur véhicule (89%). Pour autant, elles sont 90% à penser qu’ils roulent vite et 78% à trouver leur conduite agressive. 

Elles leur reprochent également un certain manque de civisme puisque 87 % des femmes pensent qu’il leur arrive de s’emporter ou d’insulter d’autres usagers (contre 47 % des hommes pour la réciproque). Au final, 81 % de femmes estiment que les hommes prennent des risques au volant. 

Elles sont quand même 76 % à se sentir en confiance en tant que passagère lorsqu’un homme conduit. Mais 57 % se sont déjà disputées avec leur partenaire à propos de leur conduite et près de 2 femmes sur 10 ont déjà demandé à s’arrêter pour prendre le volant. 

Partager le volant sur la route 

Malgré une évaluation très positive de leur propre conduite, les hommes reconnaissent adopter davantage de comportements à risques, et sont conscients de leur plus grande accidentologie sur les routes. Ils savent (à 65%) que les femmes ne représentent qu’1/4 de la mortalité routière. 

“En 2015, les hommes représentaient encore 75 % de la mortalité routière. Selon les résultats de notre étude, ces chiffres s’expliquent notamment par une forte confiance des hommes en leur conduite les incitant à adopter davantage de comportements à risques. Néanmoins, cette étude montre également une vision très positive des hommes sur la conduite féminine, faisant apparaître les femmes comme l’avenir de l’homme au volant. Alors, dès cet été, sur la route des vacances, pensons à partager le volant pour la sécurité de tous.“, explique Stéphane Daeschner, en charge de la prévention des risques routiers chez MMA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *